FAQ

Le regroupement familial des MENA

Si vous êtes un MENA reconnu réfugié ou bénéficiaire de protection subsidiaire, vous pouvez être rejoint en Belgique par vos parents, à condition que le MENA soit âgé de moins de dix-huit ans au moment de la demande de regroupement familial et soit entré dans le Royaume sans être accompagné d’un étranger majeur responsable de lui par la loi et n’ait pas été effectivement pris en charge par une telle personne par la suite, ou ait été laissé seul après être entré dans le Royaume (art.10, §1, 7°). 

La demande de vos parents doit être introduite avant votre 18ème anniversaire. Lorsque vous atteignez 18 ans durant la procédure d’asile, vos parents peuvent encore introduire la demande dans les trois mois après la reconnaissance du statut de protection internationale. Si vous atteignez 18 ans après l’octroi de protection, l’OE applique strictement la règle imposant d’introduire la demande avant le 18ème anniversaire (arrêt de la Cour de Justice-C-550/16-12/4/2018, voir aussi le site web de l’O.E.).

Vos frères et sœurs ne pourront pas vous rejoindre sur la base de l’article 10 de la loi du 15 décembre 1980. Ils le pourront seulement via une demande de visa humanitaire (art.9 et 13). Toutefois, si la demande de visa humanitaire de vos frères et soeurs est introduite conjointement à la demande de visa de regroupement familial de vos parents, le poste diplomatique enverra la demande au bureau des visas regroupement familial. Ce bureau peut accorder le visa une fois que celui-ci est accordé pour les parents sans avoir à démontrer des circonstances humanitaires particulières

Le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant est inscrit dans la Constitution belge (article 22bis) ainsi que dans la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (article 3). Cela signifie que dans toute décision qui le concerne, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être pris en considération de manière primordiale (art.12bis §7).

Ce principe s’applique aussi à toute décision de regroupement familial qui concerne les enfants mineurs. Ce principe peut aussi être appliqué dans le cadre d’un visa humanitaire (art.9 et 13 – visa humanitaire). Par exemple, quand il apparaît qu’il est dans l’intérêt supérieur de l’enfant que d’autres personnes que celles autorisées par la loi viennent vivre avec l’enfant en Belgique. Il pourrait s’agir des frères et soeurs, du tuteur légal ou d’autres membres de la famille de l’enfant ou de l’enfant adopté de fait et resté au pays d’origine.

https://www.myria.be/fr/droits-fondamentaux/droit-de-vivre-en-famille/regroupement-familial-du-beneficiaire-de-protection-internationale/chapitre-1)

Et si la somme n’est pas atteinte ?

La collecte de fonds s’étend jusqu’à la fin mai. A cette date, si le montant est insuffisant pour un accès à l’emprunt, la somme servira de fond de garantie. C’est-à-dire que l’association louera une maison et utilisera le montant pour garantir au propriétaire le paiement du loyer et la remise en état d’éventuels dégâts locatifs. La maison sera mise à disposition d’un MENA et de sa famille.

Le courrier à envoyer à mes contacts :

Bonjour,

Tu le sais peut-être déjà, un magnifique projet est en train de voir le jour en Brabant wallon (province hospitalière).  La création d’une maison pour Mineur.es Etranger.es non accompagné.es (MENA).  Un lieu qui sera le premier logement pour les MENA au moment de leur regroupement familial ou de leur mise en autonomie.

Notre ASBL vise à :

  • Lutter contre les inégalités en proposant des lieux d’habitations abordables dont les loyers varient en fonction des revenus et des privilèges, pour permettre aux personnes les plus fragiles et les plus précaires de se loger ;
  • Favoriser les liens sociaux entre communautés en s’appuyant sur les associations existantes.  
  • Aider les locataires à se débrouiller seul.es dans leur logement et dans leur environnement de vie.

Concrètement, ce projet nécessite des fonds pour acheter la maison dans laquelle tout ceci se déroulera. 

Pour y parvenir, nous avons besoin de ton aide.

Comment participer à la levée de fonds, 2 possibilités :

  1. Faire un don à HOMENA ! Via un don de départ, tu permets à l’ASBL d’acheter la maison et de rendre le prix du loyer abordable pour les habitant.es. En tant que donateur, tu seras invité à l’AG festive annuelle. Compte Triodos : BE25 5230 8134 4982.
  2. Rejoindre l’équipe qui porte la levée de fond.

Plus d’informations sur le site web www.homena.net ainsi que sur la page facebook https://www.facebook.com/asblhomena  

La vidéo : https://youtu.be/8oY2rratoE8

Nous sommes également joignables par mail : asblhomena@gmail.com

De plus, ce mail peut bien évidemment être transféré à d’autres personnes qui pourraient être intéressées de soutenir un projet solidaire comme celui-ci.

Encore merci et au plaisir d’en reparler, d’imaginer encore comment améliorer ce projet et puis de se voir à la maison HOMENA dans les prochains mois !

Ensemble, on va rendre le monde plus beau. 

Ali et Zulfiqar Nazari, François Nef, Isabelle Lucas, Marcelline Cols, Paule-Rita Maltier et tous les autres.